PORTRAIT DE SR MYRIAM

Sœur Myriam est née en 1939 au Viet Nam.
Elle entre à la congrégation « Les filles de Marie » à 12 ans au Cambodge où elle y reste plus de 25 ans.
En 1973, avec l’arrivée des Khmers rouges, elle doit fuir le Cambodge et rentrer au Vietnam alors que le pays est en guerre.
Deux ans plus tard, les américains et Sud-Vietnamiens capitulent, les communistes Nord-Vietnamiens envahissent le Sud. Le pays unifié devient officiellement communiste. Le régime se durcit et elle doit à nouveau fuir en 1980 à bord des fameux « Boat people ». Elle est récupérée par un cargo hollandais et se réfugie aux Pays-Bas. Elle y reste quelques mois puis arrive en France et intègre la communauté des Béatitudes.
En 1994, elle repart au Vietnam fonder une communauté.
Elle ouvre et s’occupe de plusieurs centres pour accueillir des orphelins, des familles en difficultés, des handicapés mentaux ou physiques, des sourds, des jeunes issus de familles pauvres qui peuvent accéder ainsi à l’école ou à l’université.
Ses priorités sont l’accès à l’école l’éducation, la formation, le soutien aux familles. 250 personnes sont accueillies dans les différents centres de la Communauté.
La Communauté des Béatitudes au Vietnam
Fondée au Vietnam en 1993 par Sœur Myriam, la Communauté a toujours mené une mission a caractère social afin d’aider les enfants et les jeunes les plus fragiles de la société : orphelins, handicapés, minorités ethniques… . Après avoir commencé par dispenser des cours d’alphabétisation, la Communauté a ouvert le Centre Tan Thong, en 2001 devant la recrudescence du nombre d’enfants en détresse.
5 lieux de vie exisitent maintenant :
• Tan Thong, centre d’accueil pour 90 enfants handicapés, orphelins ou détresse socio-économique.
• Tran Huy Lieu , un foyer d’accueil pour une trentaine de garçons étudiants (situe en plein coeur de Saigon)
• Fatima, foyer d’accueil, au nord de Sai Gon pour une quarantaine d’élèves et d’étudiantes,
• Tao Pao, accueille une trentaine d’enfants issus de minorités ethniques du Vietnam. c est également un centre de pèlerinage.
• Ferme de Suoi Cat : cette ferme accueillera une trentaine de personnes adultes handicapées pour faire un village d’artisanat et de production agricole, un lieu de vie.

Les résultats de l’action des Béatitudes au Vietnam depuis 20 ans :
• Depuis 20 ans, plus de 400 étudiants et jeunes professionnels ont été réinsérés dans la société. Certains exercent aujourd’hui des métiers comme journaliste, architecte, ingénieur ou médecin.
• Outre les formations professionnelles dont ils ont bénéficiés, ces jeunes ont reçu à Than Tong une solide formation spirituelle et humaine. Ils restent nourris d’un fort sentiment d’appartenance à cette famille qui les a fait grandir.
• Les conditions d’accueil spécifiques réservées aux enfants handicapés et les soins dont ils ont fait l’objet, on permis a certains sourds et muets de retrouver l’audition.

Quels sont les objectifs du projet de reconstruction de Tan Thong ?
• Rénovation d’un bâtiment vétuste, mal construit et inondable,
• Augmentation de la capacité d’accueil pour répondre au nombre croissant des demandes,
• Professionnalisation de la prise en charge paramédicale (salle de kinésithérapie, et d,audiométrie),
• Adaptation aux nouvelles normes imposées par les services sanitaires et sociaux de l’Etat vietnamien. Cela donnera a la communauté le droit de commercialiser des produits d’origine agricole ou artisanale et donc la création d’un revenu.